0176340057

Lundi-vendredi : 14h-22h
Appelez un conseiller

Au Pérou, pour sauver les glaciers, ils peignent les Andes de blanc!

0 Flares 0 Flares ×

pintan andesFin 2009, 100 finalistes venus de 47 pays ont été en compétition pour 25 subventions destinées à protéger les populations les plus vulnérables du monde contre les changements climatiques.C’est depuis Washington que le concours 100 idées pour sauver la planète (concours sponsorisé par la Banque Mondiale et organisé par une de ses filialles Development Marketplace) s’est déroulé sur 4 jours et durant lesquels le scientifique péruvien Eduardo Gold a su se distinguer avec son idée insolite de peindre les Andes de blanc pour retarder la fonte de ses glaciers!

Si, grâce à ce concours, le gouvernement péruvien a reçu plus de 1700 propositions venues du monde entier pour développer une gestion des risques du changement climatique, Gold et son associé, Miguel Fiores, tous deux présidents de l’association Les Glaciers du Pérou, sont formels: “En peignant de blanc la cime des montagnes andine, nous contribuons à retarder la disparition des glaciers causé par le réchauffement climatique. […] Ce que nous faisons permet aux montagnes de retrouver un rythme naturel de fonte des glaces.”

Leur théorie est simple et repose sur un phénomène de réflexion naturel des rayons du soleil sur le blanc. Ils expliquent: “A cause du réchauffement climatique, la neige laisse place à la roche et aux sols arides qui, de par leur couleur foncée, absorbent la chaleur solaire plus vite et en plus grande quantité. Tel un cercle vicieux, ce phénomène naturel accélère ce même réchauffement responsable de la fonte des neiges.”

4698979141_7ca553f855_zL’idée de peindre la roche en blanc prend alors tout son sens. Techniquement, le blanc est la couleur qui reflète le mieux la chaleur solaire. Ainsi recouverte, la roche n’assimile pas autant les rayons du soleil, la diffusion de la chaleur est mieux répartie ce qui créerait une sorte de micro-climat bénéfiques pour les glaciers et leur maintien naturel. Le scientifique péruvien souhaite ainsi investir les $200 000 remportés au concours et couvrir de blanc la cime du Mont Razuluillsa (5200 m d’altitude) situé dans la région d’Ayacucho au Pérou.

Pourtant même si l’idée est tentante, elle n’est pas libre de problèmes.

En effet, en amorçant ce projet,  les scientifiques ont fait face à des questions logistiques et pratiques importantes: Comment entreprendre de peindre ainsi une si grande surface? Et aux scientifiques de répondre, “Nous le ferons petit à petit, à la main avec l’aide des communautés avoisinantes qui vivent aux pieds des Glaciers et dépendent de leurs bon maintien. De plus ces populations connaissent ces montagnes et leurs risques. Elles ont aussi les conditions physiques adéquates pour travailler à si haute altitude.”

Bien sur, personne n’exclue l’aide bénévole sous quelque forme que ce soit et surtout pas l’association Les Glaciers du Pérou qui est bien consciente que le projet de peindre les montagnes d’Ayucucho de blanc ne peut résoudre à lui seul l’ensemble des problèmes climatiques que connait le Pérou aujourd’hui. Il ne faut pas oublier que ce pays recense plus de 70% des glaciers mondiaux. Le réchauffement climatique de ces 30 dernières années a déjà endommagé environs 22% d’entre eux. Il a été établit qu’à ce rythme, ces même 22% de glaciers pourraient disparaitre dans les 20 prochaines années si rien ne change (rapport 2009 de la Banque Mondiale). Leur disparition aurait un effet désastreux sur les communautés andines avec des conséquences dramatiques sur l’approvisionnement en eau et en électricité pour ces mêmes populations déjà fragiles.

Aussi malgré le scepticisme général que ce projet peut engendrer, il est évident qu’à ce stade toutes les idées innovatrices doivent être pris en considérations et étudiées de la meilleure façon.

Pourtant le gouvernement péruvien en la personne de Antonio Brack, ministre de l’environnement, n´hésite pas a soulever des questions éthiques et techniques évidentes. Comment justifier et imposer aux communautés une telle altération de leur montagne alors même que nous ne somme pas sur du réel impact de cette initiative sur le court, comme sur le long terme? “Ce projet peut avoir un impact sur une échelle locale, il peut influencer la tendance voir même l’améliorer” nous fait part Thomas Condom, un glaciologue français de l’Institut français de Recherche et Développement. “Mais l’impact peut difficilement aller au delà de l’échelle locale. Ce projet ne peut à lui seul renverser ou stopper la tendance à une échelle plus globale telle que les Andes par exemple.”

eduardo_goldDe plus, d’un point de vue plus technique le ministre péruvien souligne qu’un tel projet en coûterait au pays la somme de $1,5 millions. Une somme exorbitante pour un pays en voie de développement et qu’il faudrait ré-investir tous les deux ans pour renouveler l’opération. En effet, la peinture, composée de chaux et sans produits chimiques pour la rendre totalement écologique, ne peux tenir durablement à la roche. Hors, le paradoxe est criant lorsque l’on sait que Gold a calculé que pour mener à bien son projet, il lui serait nécessaire l’appui de 15 000 personnes et ce, sur 5 ans!

Eduardo Gold reste positif. Son projet a montré de bons résultats. “Je préfère essayer, échouer et travailler de nouveau sur une autre solution que de rester qu’un simple observateur!”


Et vous que pensez vous de ce projet? Écrivez nous et faites nous part de vos commentaires et de toute autre idée pour freiner l’impact du réchauffement climatique!

Share Button

Laisser un Commentaire

L'Auteur

Viventura Reisen

viventura
viventura ist dein Spezialist für Rundreisen in Südamerika und bietet innovative Abenteuerreisen zu einem top Preis-Leistungs-Verhältnis. Dank einem Direktvertrieb und den exklusiven Büros vor ... En savoir plus sur l'auteur...

Suivez-nous !

Chercher

Vous aimerez aussi...

Pérou Sud 15j.

Tweeter @viventura_fr

viExplorer

Pérou Bolivie Chili 21j.

21 jours, incl. vols inclus
La trilogie andine
  • Cuzco & Machu Picchu
  • Salar d'Uyuni & Sud Lipez
  • Les lignes de Nazca
  • Désert d'Atacama

à partir de 3690 EUR