Quand Tito se sent comme chez lui

Ecrit par viventura s 25 oct. 2008 01:42:16

Camping de l'association "la Casa de los Pinos", 2008. Une chaude nuit d'été à la campagne, en périphérie de Santiago. Je m'assieds avec les enfants de Los Pinos autour du feu de camps. Tito raconte des histoires et chante. Après un court moment, il est sollicité à l'unanimité : "Tito racontes-nous une blague". Autour du feu, Tito se mets à nous amuser et à mettre de l'ambiance, pour notre plus grand bonheur. Tito a, en effet, un vrai talent pour la comédie et le théâtre. Il est toujours sincère et tout le monde l'apprécie.

Les enfants de la Casa de los Pinos Les enfants de la Casa de los Pinos

Tito a visité "la Casa de los Pinos" pour la première fois à l'âge de 5 ans, accompagné de ses trois frères plus âgés. Aujourd'hui, il a 13 ans et se souvient encore du premier jour passé à la Casa de los Pinos. A l'âge de 5 ans, Tito est venu pour la première fois rendre visite à l'association. "Mon père travaillait toute la journée et ma mère ne vivait plus chez nous".

Les "tios" (oncles en espagnol, ce sont en fait les responsables à Los Pinos) se sont occupés de nous toute la journée. Nous avons fait nos devoirs, puis avons joué et réalisé plusieurs excursions ; "nous avions des projets de vacances en camping", raconte Tito. Pour Tito et les autres enfants, la Casa de los Pinos est une deuxième maison.

Ils viennent tous de Puente Alto, à Santiago. Là même où 80% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Dans le quartier, il n'y a pas d'accès à l'eau, il y a des problèmes de malnutrition, et on déplore le manque de soins médicaux. La violence, la criminalité, et la toxicomanie font partie du quotidien et appartiennent à la vie des habitants. Ainsi, les enfants sont exposés à des problèmes, souvent d'ordre familial et de nature à inciter à la violence.

À la Casa de los Pinos, sont également présents des travailleurs sociaux, des psychologues, des éducateurs et des volontaires, qui sont là pour apporter un travail de reconstruction et de soutien aux enfant qui en auraient besoins.

À travers l'association viSozial, fondée par Viventura, nous soutenons la Casa de los Pinos depuis 2005. L'expérience montre que l'histoire de chacun et les destins des enfants se ressemblent. Le précieux soutien qui est apporté chaque après midi permets à plus de 150 enfants de revenir peu à peu à une "vie normale", ce qui est l'objectif du projet.

Au nom des enfants, nous remercions tous les donateurs, parrains, marraines, qui contribuent à faire grandir ce projet et qui permettent la scolarité de nombreux enfants.

À présent, Tito est grand, il souhaite apporter à son tour son soutien à la Casa de los Pinos en y travaillant. En effet, dit il, "nous sommes tous une grande famille". Ici, "je n'ai jamais été seul" , tout comme mes frères ou les autres enfants de la maison. Si Los Pinos n'existait pas, nous serions dans la rue sans rien faire. C'est pourquoi il est important que le projet continue. Nous sommes nombreux, dans la Casa de los Pinos à avoir besoin d'aide.

Si vous voulez davantage d'informations ou prendre part à ce projet, vous pouvez prendre contact avec l'équipe de Santiago (en espagnol) ou avec Arequipa (français - espagnol) en cliquant ici !

Tags: Casa de los Pinos, Chili, Enfants, espoir, objectifs, programme, projet, Santiago, soutien, vie normale, viventura, bonheur

Share
Plus d'articles

Abonnez-vous