Equateur : l'héritage de la Chevron / Texaco

Ecrit par viventura s 20 mai 2009 17:37:44

Le documentaire "Brut", présenté le 13 mai au festival du film documentaire – EDOC, traite de la plus grande affaire juridique entre un peuple et une entreprise. Le réalisateur Joe Berlinger et son équipe ont suivi pendant trois années, le conflit entre la compagnie pétrolière Chevron-Texaco et 30.000 plaignants des peuples autochtones de l'Amazonie, les Cofanes, Secoyas et Sionas : C’est David contre Goliath: Pablo Fajardo, l'avocat engagé à défendre les populations sinistrés et les défenseurs du puissant consortium s’affrontent au tribunal. Tout au long de ce long procès, les plaignants ont obtenu  de plus en plus de soutiens: Amazon Watch a fait campagne, le président de la République Correa a fait une visite dans la zone affectée, Sting et sa femme Trudie Styler ont publié le scandale dans le concert de « Live - Earth à New York, Vanity Fair a couvert l’évènement et même CNN a offert son prix "Heroes Award» aux peuples de l’Amazonie.

Mais jusqu'à présent, les 339 puits exploités par Texaco en Equateur entre 1964 et 1992 ne sont toujours pas nettoyés. Ses contenus toxiques se répandent dans les rivières où se baignent les enfants, où les mères utilisent l’eau souillée pour laver les vêtements et cuisiner. Le procès en cours depuis 15 ans n’a abouti à aucun engagement tangible, pas de dédommagement pour les personnes sinistrées et pas de soutient aux projets de développement durable.

Selon des experts indépendants Chevron aurait à payer 27 milliards de dollars de préjudices, équivalents à la valeur des bénéfices d'une seule année. Les dommages causés (in)dignes d’un " Tchernobyl amazonien" sont trois fois supérieurs à l'accident de l'Exxon Valdez : c’est une véritable destruction d'un environnement naturel dans le poumon vert de la planète.

Plus d'informations sur le procès dans www.chevrontoxico.com.

Tags: Actus, Amazonie, Chevron, EDOC, Equateur, Exploitation, secoyas, sionas, Texaco, cofanes, film documentaire, heroes award, Joe Berlinger, pétrole

Share
Plus d'articles

Abonnez-vous