Pérou : Fujimori condamné à 25 ans de prison

Ecrit par viventura s 18 avr. 2009 01:15:04

Mardi dernier, l’ex président Alberto Fujimori a été reconnu coupable de deux massacres qui ont eu lieu dans les années 90, un à l’université de Cantuta et le deuxième lors d’une commémoration dans les quartiers pauvres de Lima, pendant son mandat, de 1990 à 2000. Il a également été déclaré coupable pour le kidnapping de l’homme d’affaire Samuel Dyer et du journaliste Gustavo Gorriti. La Cour Suprême l’a condamné à 25 ans de prison, et a précisé que Fujimori y resterait au moins jusqu’au 10 Février 2032, alors qu’il aura 93 ans.

C’est la première fois qu’un président latino américain élu démocratiquement est condamné dans son propre pays d’abus de droits. Ce cas historique est  un exemple pour la justice péruvienne, mais aussi pour la justice à travers le monde entier, a déclaré Amnesty International.  Le procès contre Alberto Fujimori a été un exemple indéniable d’objectivité, a dit Silvia Loli Espinoza, présidente d’Amnesty International au Pérou. Elle a également affirmé qu’elle était satisfaite de la manière dont le jugement s’était déroulé, qui, malgré la pression et l’influence des médias, a renforcé l’image de la justice péruvienne.

Quant à l’opinion publique, un sondage réalisé à Lima avant les déclarations de Fujimori indique que 64% des 462 personnes interrogées considèrent Fujimori responsable contre 25% qui le pensent innocent. 75% d’entre elles le reconnaisse également responsable des deux massacres cités précédemment, aidé par un groupe militaire.

Quelques jours seulement après sa condamnation, le Bureau central anti-corruption et le ministère de la justice ont entamé un second dossier, afin d’inclure d’autres crimes, ordonnés par le Chili, comme par exemple trafics d’armes entre la Jordanie et le réseau des FARC en Colombie en 1999.

D’après « la Républica » (quotidien péruvien), les accusations de trafics d’armes impliquent ravitaillement d’armes et association illicite lors de crimes,  conspirations,  mensonges et beaucoup d’autres. Ce même journal a également déclaré que Fujimori ferait face aux charges d’assassinats et de blessures sérieuses d’une soixantaine de prisonniers.

Fujimori est également inclus d’en plus de 30 investigations supplémentaires, en rapport avec la violation des droits de l’homme, détournement et associations illicites.

Tags: Actus, condamné, emprisonnement, fujimori, massacre, Perou, Politique

Share
Plus d'articles

Abonnez-vous