0176340057

Lundi-vendredi : 14h-22h
Appelez un conseiller

Les bus à Quito

0 Flares 0 Flares ×

Les bus qui passent près de chez moi m’ont souvent interpellée par les destinations évocatrices indiquées sur leurs pare-brises : El Eden (le paradis), Comité del Pueblo (Comité du peuple), Atucucho (le coin du renard, en quechua), Cunuyacu (eau chaude), El Tingo (la rencontre)… du nom des quartiers en périphérie de Quito. Pas d’”abribus” pour l’utilisateur comme souvent en ville en Europe, avec les parcours et arrêts bien indiqués à l’aide de cartes, infos sur les horaires, sur les correspondances etc… Non ! Par contre, je crois que la disponibilité et la gentillesse du “voyageur” quiténien pour s’assurer que je monte dans le bon bus et que je descend au bon endroit compensent largement l’absence totale d’indication !

Ce qui surprend aussi au début, c’est la personne, souvent un jeune, debout sur le marchepied, qui gesticule et qui clame les destinations d’une voix forte, dans le but de rameuter le plus de passagers possibles. C’est l’assistant, l’aide du chauffeur, qui lui indique si l’on peut partir ou s’il faut attendre encore quelques secondes un éventuel passager. Parfois, il descend à terre et doit ensuite courir pour remonter dans le bus en marche ! C’est lui aussi qui encaisse la course, souvent un tarif unique, une fois que les passagers sont tous montés ou alors juste avant leur descente.

Sauf dans les cas de bus “spéciaux”, il n’y a pas d’arrêt prédéterminé et il est possible de descendre pratiquement là où on le souhaite. Le bus peut s’arrêter à chaque coin de rue, tous les 100 mètres, bref, c’est à la demande ! Ce qui est par contre moins plaisant quand on se trouve en voiture derrière l’un d’eux ! Dans ce cas là, on prend son mal en patience – au bout de quelques années, je vous assure, on ne s’impatiente plus pour ce genre de contrariété !

Ce que j’adore quand je monte dans un bus ici, c’est la musique. Souvent à plein pot, que ce soit de la salsa, du merengue, du vallenato ou de la cumbia colombienne, c’est toujours de la musique latino rythmée et gaie qui vous donne envie de bouger et qui vous met tout de suite de bonne humeur. C’est ça l’Amérique Latine pour moi ! Ça et la déco. Si les bus équatoriens ne sont pas aussi colorés et décorés que dans d’autres pays d’Amérique Latine, la déco intérieure est parfois stupéfiante avec ses petits rideaux de dentelle ou reproductions du Christ et de la Vierge, sans compter les petits hamacs du meilleur effet sous le rétroviseur central.

J’entends soudain de part et d’autre du bus “gracias!”, “gracias!”, “gracias!”. Que se passe-t-il ? Traduction : c’est quelqu’un au fond du bus qui veut descendre et que le chauffeur n’a pas remarqué. On parle dans les bus équatoriens ! Les passagers qui ne sont pas satisfaits de la façon de conduire du chauffeur le disent à haute voix : “Suave !” (doucement !). C’est vrai que les chauffeurs de bus peuvent être parfois un peu pressés d’arriver à destination… quand ils ne font pas la course avec les autres bus pour ramasser le plus de passagers. Et à ce moment là, cela peut devenir carrément dangereux. Avez-vous déjà vu 2 ou 3 bus se doubler les uns les autres afin d’arriver le premier pour embarquer de nouveaux passagers ?

A Quito, les bus appartiennent à des compagnies privées. La puissance de leurs lobbies fait qu’il est difficile de les “déloger”. Leur nombre important est une des causes des nombreux embouteillages de la capitale. Par contre, on ne connaît pas les grèves de transport ici, enfin, pas à ma connaissance !

Actuellement, la “promenade” dans un bus local n’est possible que lors de la visite de La Paz en Bolivie mais nous envisageons de l’intégrer aux voyages en Equateur. Elle représente une bonne façon de se frotter à la réalité locale et au quotidien de milliers d’équatoriens et aussi à leur gentillesse et à leur simplicité.

Share Button

Laisser un Commentaire

Suivez-nous !

Chercher

Vous aimerez aussi...

Equateur Galapagos 21j.

Tweeter @viventura_fr

viExplorer

Equateur Galapagos 21j.

21 jours, incl. vols inclus
Tout l'Equateur
  • 3 îles de l'archipel des Galapagos
  • Les volcans Cotopaxi et Chimborazo
  • Forêt amazonienne
  • Le train mythique 'Nariz del Diablo'

à partir de 4190 EUR