0176340057

Lundi-vendredi : 14h-22h
Appelez un conseiller

Le Machu Picchu découvert par un allemand bien avant la date officielle ?

0 Flares 0 Flares ×

44 ans avant la découverte officielle du site archéologique par l’américain Hiram Bingham, l’aventurier et entrepreneur August Berns semble avoir officiellement marché sur les terres de la citadelle Inca. D’après les investigations de l’historien et explorateur Paolo Greer, les terrains du site du Machu Picchu furent pillés, sous autorisation de l’Etat péruvien, par une entreprise de August Berns en 1887 en contrepartie de 10% des recettes. Greer mis la main sur plusieurs documents des archives péruviennes écris par Berns, révélant que entre 1867 et 1870, l’allemand explora le Machu Picchu et qu’il découvrit plusieurs structures souterraines scellés. Greer rassembla suffisamment de documents pour reconstituer les péripéties de cet allemand en terres Incas.

August Berns était un entrepreneur des voies ferrées au Pérou. Il acheta des terrains afin de pouvoir s’approvisionner en bois pour son exploitation. Entre 1867 et 1870 établi plusieurs expéditions d’exploration sur les lieux et mis pied sur les ruines qui constituent l’actuel Machu Picchu. En 1879 la guerre du pacifique, opposant le Pérou au Chili, obligea Berns à quitter le Pérou pour trouver refuge au Panama. Il créa ensuite une entreprise péruvienne inscrite dans les registres des Etats-Unis nommée « Compagnie Minière de Mines Incas d’Or et d’Argent ». Ce fut seulement en 1887, c’est-à-dire 20 ans après sa découverte, que Berns retourna au Pérou pour mettre en œuvre ses projets de pillage une fois la guerre terminée.

Durant son investigation, Greer trouva une liste de 57 personnes connues de Berns, entre autres américains et britanniques, dont il soupçonne être les acheteurs possibles de ses trouvailles.

Greer assure qu’un des associés commerciaux de Berns fut le directeur de la bibliothèque nationale du Pérou, son vice-président fut un professeur de pathologie d’une université de Lima, et il assura aussi qu’un collectionneur d’antiquités vendu une part du butin à un musée situé à Berlin. Le scandale est grave car Greer put également prouver, avec l’aide d’un historien péruvien, que l’entrepreneur allemand a pu compter avec le soutient de nombreux notables péruviens tel que le président du Pérou de l’époque.

Une enquête sera donc ouverte en suivant les coordonnées des 57 personnes figurant dans la liste pour établir la localisation possible des reliques pillées. Toutes ces révélations seront donc publiées dans la prochaine édition de la revue “South American Explorer”.

Share Button

Laisser un Commentaire

Suivez-nous !

Chercher

Vous aimerez aussi...

Pérou Sud 15j.

Tweeter @viventura_fr

viExplorer

Pérou Bolivie Chili 21j.

21 jours, incl. vols inclus
La trilogie andine
  • Cuzco & Machu Picchu
  • Salar d'Uyuni & Sud Lipez
  • Les lignes de Nazca
  • Désert d'Atacama

à partir de 3690 EUR