logo-1
GET STARTED

Weitere Artikel

Politique carnavalesque en Bolivie

écrit par viventura 6 janv. 2009 04:42:42

En tant que Bolivien, j'aime mon pays et estime énormément notre culture et notre mode de vie. Nous aimons en particulier les activités qui sont organisées entre communautés telles que les marchés, les défilés de carnavals, les parades. Nous nous y rendons avec grand plaisir et nous y sentons agréablement bien. Les fêtes populaires de carnaval sont notre spécialité. Lors de celles-ci, des milliers de personnes enthousiastes dansent tout au long de la fête. Ce caractère enthousiaste et le fait d'aimer être en groupe a aussi des aspects négatifs, qui s'affichent malheureusement bien trop souvent et aujourd'hui de plus en plus, dans la politique du pays : syndicats, communautés et associations villageoises agissent comme un groupe de danseurs qui suit constamment les pas de l'homme de devant.


En effet, le pouvoir de décision de chacun des membres est finalement laissé à quelques dirigeants qui, par exemple, organisent joyeusement un blocage sur l'une de nos routes, sans réfléchir aucunement aux conséquences de leurs actes pour leurs propres membres. Le fait que les dirigeants ne fassent pas vraiment attention aux conséquences de leurs actes sur leur propre base se voit chez nous, tout simplement dans les événements politiques récents : il y a quelques mois, nous, les Boliviens, sommes allés pour la dixième fois en dix ans vers les urnes pour voter (voter, un autre des ces actes que nous adorons) afin de communiquer notre confiance ou notre méfiance à l'égard de notre président Evo Morales et de 9 préfets régionaux …

Résultat : Evo a pu renforcer son succès auprès de la population de plus de 10 % par rapport à l'élection de 2005. Ses opposants, les préfets des régions de l'est bolivien ont aussi gagné très largement... Qu’est-ce que cela signifie lorsque deux adversaires renforcent leurs pouvoirs ? Et bien, que personne ne s'impose l'un au-dessus de l'autre et qu’il est absolument nécessaire que les deux parties s'assoient enfin ensemble et réfléchissent à des solutions aux principaux problèmes de notre pays. Voilà le véritable résultat du dernier référendum.

Seulement, ni Evo, ni ses opposants ne veulent prendre conscience que ces altercations n'arrangent rien ; ils regroupent leurs masses autour d'eux et se bloquent mutuellement sans parler bien sûr, de nos routes qu'ils bloquent également.

Le vote d'il y a quelques mois a mis nos hommes politiques dans un véritable état d'ivresse de carnaval et je pense que cela se terminera de la même manière que lors de nos fêtes : on dansera jusqu'à l'épuisement, jusqu'à n’en plus pouvoir... Ce n'est que lorsque la gueule de bois du carnaval se terminera que nous rendrons nos costumes de danse et que nous nous occuperons de nouveau des affaires importantes de la vie quotidienne.

Retour à la normale en Bolivie

Von Emilie Fouque 25 oct. 2019 16:13:27

// Mis à jour le mercredi 27 novembre //

Lire l'article

Dormir chez l'habitant avec Viventura : Découvrez l’Amérique du Sud, côté local

Von elise 8 mai 2019 12:46:36

Passer une soirée à discuter musique et histoire avec un ancien mineur de La Paz… Se retrouver en famille autour d’un succulent repas concocté par une Quiténienne... Se balader dans le...

Lire l'article

Que faire à La Paz : notre top 10

Von Pauline 18 mars 2019 15:14:10

À plus de 3600 mètres d'altitude, il n'est pas surprenant que La Paz soit surnommée la ville qui touche les nuages. Nichée dans des chaînes de montagne, cette ville bolivienne est une...

Lire l'article

Commentaire

Ne ratez plus nos offres spéciales