25 nov. 2010 20:52:42

L’Amérique Latine à l’honneur.

21e 15eDepuis le 13 novembre et jusqu’au 28 novembre 2010, se déroule un peu partout en France la 21ème Quinzaine des Tiers Monde. Cet évènement nous revient avec des thèmes forts, Indépendance et Dépendance, Souveraineté et Solidarité. Cette année, le programme met en valeur des artistes et des associations de l'Amérique Latine avec la présentation de leurs campagnes, des ateliers, des films et des expositions déclinées sur les thèmes de l’indépendance et de la solidarité. Ce sera aussi l’opportunité de se projeter sur l’avenir de ces jeunes pays, de nous les faire comprendre et de nous y sensibiliser. Avec cet article, viventura vous propose un petit panel d'oeuvres du cinéma latin diffuser lors de cet évènement; l’occasion pour vous, de les découvrir ou de les redécouvrir.

Lire l’article
6 mars 2008 16:56:46

Equateur : Des femmes acquièrent de l'indépendance

La femme, belle et féconde comme la nature, respectée et bien-aimée, non affectée par la main destructrice de l'humanité... C’est ainsi qu’elle apparaît, sur la peinture du mur de l’une des maisons d’Apuela, un village de la vallée d’Intag. Je suis assise sur un banc devant une boulangerie. J’attends Sonia qui fait partie d'un groupe de femmes artisanes avec laquelle j’ai rendez-vous et profite du calme et du soleil relativement doux de l’heure de midi. Une femme âgée est assise à côté de moi. Elle a attaché ses longs cheveux gris en tresse et étire ses pieds nus. Elle somnole et tousse de temps en temps puis Maria Eugenia, c’est ainsi qu’elle s’appelle, me demande si je ne connais pas un remède contre la toux qui l’empêche de dormir depuis déjà trois mois. C’est pourquoi elle est assise ici au soleil et essaye de récupérer le sommeil qu'elle ne trouve pas pendant la nuit. Demain le travail l’attend. Dimanche, c’est le grand marché à Apuela. Des vendeurs viennent même depuis Otavalo, à 80 km de là, pour offrir leurs marchandises aux habitants d’Intag. Si elle arrive tôt, vers 4h du matin, cela signifie du travail pour elle - épluchage de haricots. En travaillant jusqu’à midi, elle arrive à éplucher 50 kilos, ce qui est rémunéré deux dollars américains. Ici, en milieu rural, on n'a pas besoin de beaucoup d'argent si on a son propre potager. Elle me raconte que sa fille vit à la ville et qu’elle a trouvé un travail là bas.

Lire l’article