0176340057

Lundi-vendredi : 14h-22h
Appelez un conseiller

PHOTOS. 10 paysages d’Amérique du Sud que vous ne connaissez probablement pas

0 Flares 0 Flares ×

Envie de paysages à vous couper le souffle ? Réputée comme sauvage et inapprivoisée, l’Amérique du Sud peut encore vous surprendre par ses nombreux lieux encore méconnus. Au long de cet article, je vous propose de découvrir ou redécouvrir une petite sélection de 10 paysages d’Amérique du Sud.

1. L’Altiplano (Bolivie) : le paysage aux couleurs étonnantes

L’Altiplano, qui signifie « plaine d’altitude » en espagnol, est situé au cœur de la cordillère des Andes. C’est la plus haute région habitée au monde après le plateau du Tibet et la région la plus peuplée de Bolivie. Cette région qui s’étend sur plus de 1.500 km et au climat aride fait partie des plus beaux paysages du monde. La proximité des tropiques permet aux paysans de cultiver la terre à 4.000 mètres d’altitude. Dans ce foyer d’activité volcanique et géothermique, les terres regorgent de minéraux qui confèrent aux paysages et aux lacs toute une gamme de couleurs exceptionnelles.

Before Sunrise, Salar de Uyuni, Bolivia Crédit photo à : Dimitry B. https://www.flickr.com/photos/ru_boff/

Before Sunrise, Salar de Uyuni, Bolivia
Crédit photo à Dimitry B.

 

L’Altiplano se situe entre la cordillère occidentale et la cordillère royale. L’immensité blanche du Salar de Uyuni vous fascinera, tout comme la porte du Soleil de Tiwanaku, symbole de la connaissance des peuples précolombiens. Si ces paysages ne vous suffisent pas, vous pourrez toujours visiter le parc national Sajama ou voir des volcans aux sommets enneigés.

 

Salar de Chalviri Crédit photo à : [Alexandre] https://www.flickr.com/photos/alexandredebie/

Salar de Chalviri
Crédit photo à [Alexandre]

2. Le Lac Titicaca (Pérou & Bolivie): les îles d’Uros, Amantani et Taquilé

Vous qui vous souvenez probablement de ce lac grâce à un vague souvenir de géographie à l’école élémentaire, saviez-vous que le lac Titicaca est le plus grand lac d’Amérique du Sud en volume d’eau et en longueur ? C’est un endroit unique où vous pourrez voir les communautés andines dans leur quotidien et y découvrir des paysages somptueux notamment à travers ses îles.

Les premières îles à visiter sont les îles Uros, un archipel de 40 îles flottantes créé par l’homme à partir de totora, une sorte de roseau. La population qui y vivait à l’origine, les Uros se sont éteints dans les années 1950, au profit des Indiens Aymaras, qui occupent les îles flottantes à des fins touristiques, mais tout en perpétuant les traditions Uros.

Les îles flottantes d'Uros

Les îles flottantes d’Uros

 

L‘île d’Amantani est la moins fréquentée et donc la plus sauvage. Vous pourrez y visiter les ruines de deux temples consacrés à la divinité de la Terre, Pachamama et Pachatata, qui vous offriront une magnifique vue sur le lac.

 

Île Amantani

Île Amantani

 

Sur l’île de Taquilé, vous pourrez découvrir un paysage à couper le souffle avec plusieurs sites pré-Incas et Incas, ainsi qu’un artisanat reconnu pour la beauté de ses textiles. Si vous allez sur cette île, vous devrez vous plier au code moral basé sur le collectivisme qui y règne, le ama sua, ama llulla, ama qhilla, ce qui signifie ne pas voler, ne pas mentir, ne pas être paresseux en Quechua.

 

Ile de Taquilé Crédit photo à Emmanuel DYAN https://www.flickr.com/photos/emmanueldyan/

Ile de Taquilé
Crédit photo à Emmanuel DYAN

3. Les chutes d’Iguazu (Argentine et Brésil) : Une merveille naturelle

Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984. Des deux côtés des chutes les gouvernements brésilien et argentin ont créé des parcs nationaux : le parc national de l’Iguaçu au Brésil et le parc national d’Iguazú en Argentine. Ce paysage exceptionnel en Amérique du Sud saura vous en mettre plein la vue. Pour les amateurs de botanique, n’attendez plus, les forêts tropicales environnantes d’Iguazu contiennent 2.000 espèces de plantes.

Chutes d'Igazù Crédit photo à : Nicolas Vollmer https://www.flickr.com/photos/nicolas_vollmer_photo/

Chutes d’Igazù
Crédit photo à Nicolas Vollmer

 

Les chutes d’Igazu sont un ensemble de 275 chutes séparées formant un front de 3 kilomètres environ. La plus haute d’entre elles atteint les 90 m de hauteur, et l’ensemble des cascades déverse jusqu’à six millions de litres d’eau par seconde. La partie la plus impressionnante est en forme de U et surnommée la “Gorge du Diable”, cette partie dispose à elle seule de 14 chutes et un arc-en-ciel y est très souvent visible.

 

Garganta del Diablo - Iguazù Crédit photo à : Leviacarmina https://www.flickr.com/photos/leviacarmina/

Garganta del Diablo – Iguazù
Crédit photo à Leviacarmina

 

Enfin, si vous voulez une comparaison avec les chutes du Niagara au Canada, lors de sa première visite aux chutes d’Igauzu, la Première Dame des Etats-Unis Eleanor Roosevelt se serait écriée ” Pauvre Niagara !”

 

4. Le désert Atacama (Chili) : le désert lunaire

L’Atacama est le désert le plus sec de la planète avec près de 100.000  km² de sécheresse absolue. Le désert abrite une ligne volcanique qui marque la frontière entre le Chili, la Bolivie et l’Argentine. Ce qui rend cette barrière naturelle exceptionnelle, ce sont les lagunes turquoise et les geysers qui entourent les volcans de près de 6.000 mètres de haut.

Vous pourrez y voir de la roche en formation, d’immenses étendues rocheuses, une terre craquelée par la chaleur, des volcans aux cimes enneigées, des lagunes minérales et même éventuellement des flamants roses… En résumé un paysage typique d’Amérique du Sud, sauvage et coloré.

Crédit photo à Danielle Pereira https://www.flickr.com/photos/galeria_miradas/

Flamants Rose dans le désert d’Atacama – Crédit photo à Danielle Pereira

 

Le paysage est souvent décrit comme lunaire, vous ne serez donc pas étonné d’apprendre que la NASA a testé de petits véhicules dans cette région avant de les envoyer sur Mars. D’ailleurs plusieurs observatoires astronomiques internationaux sont établis dans ce désert. Le site se prête particulièrement bien à l’observation du ciel en raison de la sécheresse extrême du lieu ainsi que de la très faible pollution lumineuse. Il s’agit également d’un endroit riche en culture, une terre ancestrale où l’on a découvert de nombreux objets venus du passé ainsi que des momies aujourd’hui exposées.

 

Crédit photo à Miguel Vera León https://www.flickr.com/photos/miguelveraleon/

Paysage lunaire dans le désert d’Atacama – Crédit photo à Miguel Vera León

5. La Serena (Chili) : un paysage étoilé

Pour vous rapprocher des étoiles, La Serena semble être l’endroit parfait… Il s’agit de la capitale de la région de Coquimbo et rassemble la plus grande concentration d’observatoires astronomiques du Chili, car il n’y a pas que des paysages terrestres, les paysages célestes peuvent être tout aussi beaux.

Ciel étoilà à La Silla  Crédit photo : European Southern Observatory https://www.flickr.com/photos/esoastronomy/

Ciel étoilé à La Silla
Crédit photo à European Southern Observatory

 

En Amérique du Sud, vous pourrez trouver l’Observatoire scientifique de La Silla, qui est l’un des plus importants sites d’observation au monde. Cet observatoire a permis à des astrophysiciens de découvrir plusieurs planètes… Pour s’y rendre, il faudra prendre rendez-vous, mais en attendant, le site vous propose une visite virtuelle des installations.

Pour plus d’information, cliquez sur ce lien.

 

Première lumières matinales au dessus de l'observatoire de La Silla.  Crédit photo : European Southern Observatory https://www.flickr.com/photos/esoastronomy/

Première lumières matinales au dessus de l’observatoire de La Silla.
Crédit photo à European Southern Observatory

6. Le Machu Picchu (Pérou) : la cité Inca oubliée

Le Machu Picchu, inscrit au patrimoine de l’UNESCO depuis 1983 et classé parmi les 7 nouvelles merveilles du monde, est sans grande surprise le principal lieu touristique du Pérou !  Pourtant, bien que construit en vers 1440, il a fallu attendre le 20e siècle pour en retrouver l’emplacement. Le Machu Picchu a été construit dans un style typiquement Inca, avec des murs en pierre sèche polie et a été abandonné environ un siècle après sa construction avec l’arrivée des Espagnols.

À 2.438 mètres d’altitude, les ruines sont à cheval sur la crête entre deux sommets : le Huayna Picchu, signifiant « jeune montagne » et le Machu Picchu, signifiant « vieille montagne ».

Machu Picchu Crédit photo à Dimitry B. https://www.flickr.com/photos/ru_boff/

Machu Picchu
Crédit photo à Dimitry B.

 

Si vous voulez vous y rendre, il faudra emprunter l’un des nombreux chemins de randonnée. Le plus emprunté, le chemin de l’Inca, est soumis à un contrôle strict et ne peut être parcouru qu’avec une agence de voyages ou un guide. Mais le paysage en vaut l’effort, car les Incas étaient des experts de la construction. Par exemple, à l’aide d’une technique de découpe dans la pierre, ils arrivaient à assembler le tout sans mortier.

Leurs techniques incroyables permettaient de réduire les effets des fréquents tremblements de terre et limitaient les effondrements. On estime également que 60% de la construction réalisée au Machu Picchu était souterraine. Encore plus étonnant, il semblerait que les Incas n’utilisaient pas d’animaux de trait, d’outils en fer, ou même de roue. La construction de cette cité reste donc un mystère compte tenu des terrains escarpés et de la forêt dense environnante mais surtout de la taille des pierres qui ont permis la construction du site.

 

Vue du Machu Picchu  Crédit photo à : Valdiney Pimenta https://www.flickr.com/photos/valdiney/

Vue du Machu Picchu par un lama
Crédit photo à Valdiney Pimenta

« Machu Picchu est un voyage à la sérénité de l’âme, à la fusion éternelle avec le cosmos, là-bas nous sentons notre propre fragilité. C’est une des plus grandes merveilles d’Amérique du Sud. Un havre de papillons à l’épicentre du grand cercle de la vie. Un miracle de plus. » Pablo Neruda

 

7. Les géoglyphes de Nazca (Pérou) : un paysage énigmatique unique au monde

Les géoglyphes sont de grandes figures tracées sur le sol se trouvant dans le désert de Nazca. Ces dessins géants, gravés dans le sol ou même sur les montagnes couvrent une surface de 450 km2 et représentent des hommes, des animaux ou des milliers de figures géométriques. On a déjà dénombré plus de 350 dessins distincts. Ils forment des paysages exceptionnels car ils franchissent les ravins et escaladent les collines sans que leur forme ou que l’exactitude des traits ne varient. La plupart des figures sont constituées d’une seule ligne ne se recoupant jamais. Cette oeuvre est un témoignage exceptionnel de la culture et les croyances de cette région préhispanique en Amérique du Sud.

Les lignes Nazca  crédit photo : nwhitford https://www.flickr.com/photos/22526939@N03/

Les lignes Nazca
crédit photo à nwhitford

 

Les géoglyphes sont l’une des grandes énigmes de l’archéologie en raison de leur quantité, la nature et la taille, ainsi que leur continuité et enflamment l’imagination depuis des décennies. Pourtant quelques explications existent, le climat particulier de la région permet la conservation des lignes grâce à la sécheresse ambiante, le sol sans végétation qui réchauffe l’air et la qualité du sol qui colle le sable et la poussière.

 

Les îles Nazca Crédit photo : ilkerender https://www.flickr.com/photos/ilker/

Les îles Nazca
Crédit photo à ilkerender

 

Pour finir, la mathématicienne allemande Maria Reiche a avancé l’hypothèse que les géoglyphes formeraient en fait un immense calendrier astronomique dont les lignes pointeraient vers les étoiles ou constellations. Mais d’autres théories, plus créatives, continuent d’enflammer les esprits avec des hypothèses bien plus édulcorées qui disent par exemple que ce serait une piste d’atterrissage pour des vaisseaux extraterrestres ou un message à leur attention.

 

8. La cordillère des Andes (Pérou)

La cordillère des Andes est la plus longue chaîne de montagnes du monde, et fait 7.100 kilomètres en s’étendant du nord vers le sud. Elle ne manquera pas donc de vous offrir une multitude de paysages étonnants, et en voici quelques-uns. Cette région fait partie des plus sismiques de la planète pour ses nombreux volcans, mais cela n’a pas découragé l’Empire Incas, la plus grande civilisation dans le Nouveau Monde, de la choisir pour y vivre. Et vous, irez-vous admirer les volcans d’Amérique du Sud ?

La cordillère des Andes  Crédit photo : Cleide Isabel https://www.flickr.com/photos/cleide_isabel/

La cordillère des Andes
Crédit photo : Cleide Isabel

 

Un petit point sur les volcans donc, qui constituent une grande partie de la cordillère des Andes. Saviez-vous que le plus haut volcan de la planète est le « Ojos del salado », et culmine à 6891 mètres ? Pourtant, le volcan actif le plus célèbre, et accessoirement l’un des plus hauts de l’Amérique du Sud, est le Cotopaxi. Il se trouve dans les Andes, à environ 75 km de Quito la capitale équatorienne. Enfin, bien qu’ inactif, le Chimborazo n’en demeure pas moins intéressant,  car il se trouve être le point le plus éloigné du centre de la Terre.

 

Volcan Cotopaxi Crédit photo à Christian Cadena https://www.flickr.com/photos/christiancadena/

Volcan Cotopaxi
Crédit photo à Christian Cadena

 

Ensuite,  l’histoire nous enseigne qu’au cours d’une guerre entre les Incas et les Espagnols en 1534, le volcan Cotopaxi est entré en éruption et a mis fin au combat en forçant les soldats à fuir le champ de bataille. Et dernier fait intéressant, qui vous permettera de briller lors de vos prochains repas entre amis, saviez-vous que  deux aliments fondamentaux de notre culture, la pomme de terre et la tomate, viennent à l’origine des Andes ?

 

9. Punta Union (Pérou) : le paysage inaccessible

Le Taulliraju est probablement l’une des montagnes les plus photographiées de la cordillère des Andes. Cet endroit est célèbre, car il se trouve sur la route de trekking très fréquentée qui mène à Santa Cruz. Le Punta Union, qui se trouve à 4.750 mètres d’altitude, se trouve entre les étapes Taullipampa et Huari. Le lac turquoise près du Punta Union est un endroit magnifique et incontournable pour qui saura arriver jusque-là.

Punta Union

Punta Union

 

Avant de vous y rendre, il est nécessaire que vous sachiez que les routes normales n’existent pas dans cette région, et peu de guides offrent l’opportunité de se rendre à Punta Union. Si vous désirez vous y rendre, il faudra donc être un alpiniste professionnel et expérimenté, et vous munir d’un matériel adapté à l’escalade sur glace. Cependant, vous pouvez également profiter du paysage sur les photos de cet article…

Punta Union

Punta Union

 

10. Le Mont Roraima (Venezuela, Guyana et Brésil) : le plus haut tepuy d’Amérique du Sud

Le mont Roraima est une montagne d’Amérique du Sud partagée entre le Brésil, le Guyana et le Venezuela. Il s’agit en fait d’un tepuy, ce qui signifie un haut plateau à contours particulièrement abrupts, autrement dit, avec des parois verticales. Mais voyez plutôt la photo, car cette montagne extraordinaire a le mérite d’être vue. Malgré un accès particulièrement difficile, il est le premier tepuy à être escaladé par l’homme.

Mont Roraima Crédit photo : Paulo Fassina https://www.flickr.com/photos/pfassina/

Mont Roraima
Crédit photo à Paulo Fassina

 

Son point culminant est le Maverick Stone, en français le « rocher Maverick ». Ce nom viendrait de sa ressemblance avec le modèle de voiture du constructeur Ford. On dit que ce mont a été découvert alors que des aventuriers étaient à la recherche de l’Eldorado, la contrée mythique qui regorge d’or. Alors qui sait, la terre des trésors n’est peut-être pas loin…

Crédit photo header :  Andrey Stekachev

Share Button

8 commentaires à “PHOTOS. 10 paysages d’Amérique du Sud que vous ne connaissez probablement pas”

  1. florian says:

    Sublime… Toutes ces images paraissent tellement irréelles !

    • audreyfr says:

      Bonjour Florian,
      En effet la plupart de ces paysages sont stupéfiants car il n’y a pas ou peu d’équivalents dans nos régions… Si vous êtes intéréssés par ces paysages, n’hésitez pas à consulter nos autres articles qui regorgent de photos et d’endroits que vous ne connaissez peut-être pas encore !
      A bientôt sur notre blog,
      Audrey

  2. Marine says:

    Et vous qui aimez les voyages, si vous pouviez voyager, où iriez-vous ?

    • audreyfr says:

      Bonjour Marine,

      Merci beaucoup de votre intérêt pour cet article. Personnellement si je devais choisir une destination parmis ces 10 paysages, je choisirais les chutes d’Igazu. C’est un endroit sous-évalué et encore trop méconnu pour le spectacle qu’il offre. Plus largement, j’aimerai me rendre aux Galapagos un jour. Comme le montre l’article suivant, c’est un endroit paradisiaque. Tortues, eau transparente, chaleur, tout y est ! Et vous Marine, où aimeriez-vous aller ?

      http://www.viventura.fr/blog/voyage-iles-galapagos

  3. Marine says:

    Faire le tour du monde, voir plusieurs cultures différentes et ne pas rester au même endroit

  4. Isabelle says:

    On dirait des endroits imaginaires, tellement, c’est magnifique.

    • audreyfr says:

      Isabelle, merci de votre commentaire. Je vous assure que ces endroits sont bien réels et ne demandent qu’à être découvert !

Laisser un Commentaire

L'Auteur

Audrey Boudet

J’ai grandi en France et suis passionnée par l'étranger, la gastronomie et les voyages. J'adore découvrir de nouvelles traditions et identités culturelles, et mon sac à dos est toujours prêt ... En savoir plus sur l'auteur...

Suivez-nous !

Chercher

Tweeter @viventura_fr