0176340057

Lundi-vendredi : 14h-22h
Appelez un conseiller

Alpinisme en Amérique du Sud : Top 10 des sites d’alpinisme au Pérou et en Equateur

0 Flares 0 Flares ×

Lors d’un circuit en Amérique du Sud, les imposantes montagnes des Andes balayant l’Équateur et le Pérou offrent un véritable eldorado à tous les amateurs d’alpinisme de haute-altitude. La plupart des voyages Viventura proposent un détour par un de ces prestigieux sommets. Souvent, nos voyageurs lèvent les yeux sur ces derniers et se font cette promesse solennelle, “un jour, je reviendrai et en ferai l’ascension”. Par conséquent, nous souhaitons vous présenter ici notre Top 10 des sites d’alpinisme au Pérou et en Equateur. Voyons si nous pouvons vous inspirer et vous faire tenir votre promesse…


ÉQUATEUR

L’Équateur offre des sommets s’élevant à plus de 5000 mètres, dont huit se situent dans la région montagneuse centrale et sont ainsi aisément accessibles depuis Quito, la capitale du pays. Pour la plupart, ces sommets impressionnants sont en réalité des volcans, et en faire l’ascension ne requiert pas un grand niveau technique, mais seulement des compétences de base en escalade sur glace.

Rucu Pichincha (4680 mètres)

Vue sur le Rucu Pichincha

Vue sur le Rucu Pichincha © Clay Junell

Le Rucu Pichincha est un volcan de grand-âge se situant près de Quito. Il est facilement accessible depuis la ville grâce au “Teleférico”, qui vous conduit jusqu’à environ 4000 mètres d’altitude. Une fois arrivé, on découvre un panorama sur Quito et la Vallée de Tumbaco à couper le souffle. A partir de là, 3 heures de montée laborieuse vous attendent. Rucu Pichincha est une étape populaire pour s’acclimater à l’altitude avant d’entreprendre l’ascension vers Iliniza Norte, Cotopaxi et Chimborazo.

Iliniza Norte (5160 mètres)

Iliniza Norte

Iliniza Norte © Jo Simon

L’ascension d’Iliniza Norte est aussi très populaire. Le pic nord des sommets jumeaux d’Ilizina se situe à seulement deux heures au sud de Quito. Alors qu’Iliniza Sud requiert un très bon niveau technique, Norte reste très accessible malgré le risque d’éboulements rocheux au sommet. La plupart des grimpeurs prévoient deux jours : 3 à 4 heures de randonnée le premier jour jusqu’au refuge Nuevo Horizontes, et l’ascension du sommet le deuxième jour. Pour la plupart des guides de haute-montagne, Iliniza Norte est une étape test permettant d’évaluer le niveau des voyageurs, et de définir leur niveau pour la prochaine étape : Cotopaxi.

Cotopaxi (5897 mètres)

Cotopaxi

Le Cotopaxi © Angel M. Felicisimo

Cotopaxi fait indéniablement partie des plus beaux volcans sur Terre. Son cône symétrique, couvert d’un glacier à son sommet, peut être vu depuis de nombreuses provinces à travers le pays. Tout comme Iliniza Norte, l’ascension de Cotopaxi peut s’effectuer en deux journées. Comptez 3 à 4 heures en voiture depuis Quito pour vous y rendre. Depuis le parking se situant à 4500 mètres d’altitude, vous entamerez une randonnée d’environ une heure pour atteindre le refuge José Rivas (4800m). Généralement, les grimpeurs dînent, préparent leur matériel, et s’accordent une courte sieste avant de se lancer dans l’ascension aux alentours de minuit. Bien que cette montée de 6 à 8 heures ne soit pas technique, elle est très exigeante au niveau physique, notamment en raison du froid, et nécessite une certaine expérience avec les crampons et les piolets. Mais le panorama au sommet ne vous fera pas regretter votre venue !

Chimborazo (6310 mètres)

Chimborazo

Chimborazo

Le pic de Chimborazo est le plus haut sommet d’Équateur, mais aussi le plus éloigné du centre de la terre en raison de la Bosse équatoriale. Les guides de haute-montagne ne vous amèneront au sommet de ce volcan éteint seulement si vous avez accompli les ascensions d’acclimatation, telle que Cotopaxi. Un bonheur pour les passionnés d’alpinisme en Amérique du Sud donc ! Contrairement aux sommets cités précédemment, l’ascension de Chimborazo nécessite de grandes capacités techniques ainsi qu’un excellent équipement spécifique à l’escalade sur glace. Les conditions peuvent varier sensiblement d’une saison à l’autre en fonction de la quantité de la neige sur le glacier et le risque de roches se détachant du volcan.

Cayambe (5790 mètres)

Une fois arrivé au sommet du  Cayambe

Une fois arrivé au sommet du Cayambe

Ce volcan éteint est le troisième plus haut sommet d’Equateur (après Chimborazo et Cotopaxi). C’est aussi le plus haut point sur terre traversé par l’équateur, avec une altitude de 4600 mètres. Cayambe est le point culminant de la région montagneuse du Nord et peut être vu depuis la ville du même nom. Cette ascension de sept heures est plus difficile que celle du Cotopaxi et requiert une bonne expérience avec les crampons et un matériel adapté pour l’escalade sur glace.

PEROU

Le Nord du Pérou recense le plus grand nombre de “montagnes tropicales” dans le monde. Les sommets ne sont pas aussi accessibles qu’en Equateur, et le niveau des guides de haute montagne ne peut pas rivaliser avec celui des guides équatoriens, mais les montagnes et volcans péruviens équilibrent la balance par leur beauté incomparable et unique.

El Misti (5822 mètres)

El Misti

El Misti

El Misti est la montagne emblématique de la ville d’Aréquipa. Son ascension est sans doute la plus populaire dans tout le sud du Pérou. Escalader ce cône parfaitement façonné par la nature est l’une des ascensions les plus faciles pour un sommet de cette hauteur. Néanmoins, cela reste une ascension laborieuse qui requiert un matériel adapté (crampons et matériel pour l’escalade sur glace). Plusieurs itinéraires sont possibles jusqu’à El Misti, mais aucun n’est clairement indiqué. Le plus populaire d’entre eux commence à Chiguata, d’où il faut compter 7 à 9 heures de marche pour atteindre le camp de base situé à 4500 mètres d’altitude. De là, comptez encore 8 heures pour atteindre le sommet. Une croix de fer haute de 10 mètres attend les alpinistes, ainsi qu’une vue imprenable sur Arequipa et Chachani.

Chachani (6075 mètres)

Chachani

Chachani © Alma Apatrida

Même si elle nécessite une bonne acclimatation, un guide expérimenté et un matériel adapté, l’ascension de Chachani reste une des plus faciles dans le monde sur un sommet d’une telle altitude. Chachani est à mi-chemin entre Arequipa et El Misti et est facilement accessible. En effet, le camp de base Campamento de Azufrera, situé à 4950 mètres, peut être atteint facilement en 4×4. A partir du camp de base, il faut prévoir environ neuf heures pour arriver au sommet.

Wayna Picchu (2701 mètres)

Vue sur le Wayna Picchu

Vue sur le Wayna Picchu © Kyle Taylor

Malgré son altitude relativement basse, Wayna Picchu est l’une des plus célèbres montagnes au Pérou, principalement pour sa vue imprenable sur les ruines du Machu Picchu. Même si la montée est très raide, l’ascension en est assez peu technique. De plus, la sécurité est assurée par de nombreux passages artificiels ainsi que par des mains-courantes. Afin d’entreprendre la montée, les grimpeurs doivent s’inscrire au kiosque prévu à cet effet. Les inscriptions sont limitées à 400 par jour.

Huascaran (6798 mètres)

Impressionant Huascaran

Impressionant Huascaran

Le mont Huascaran est situé dans la Cordillera Blanca, une chaîne montagneuse d’environ 180 km de long sur 20 km de large, aux allures dentelées. Son paysage se compose aussi de crêtes acérées, de vallées verdoyantes, de lacs gelés, et de manteaux glacés recouvrant plus de 50 sommets d’au moins 5700m d’altitude. C’est à la fois le plus haut sommet du Pérou et la plus haute montagne tropicale dans le monde. Huascaran reste cependant une montée très difficile réservée aux experts.

Alpamayo (5697 mètres)

Alpamayo

Alpamayo © Paul Tomaz

Cette montagne en lame de couteau, se situant dans la Cordillera Blanca, est largement considérée comme le plus beau sommet du Pérou, et mérite d’être mentionnée dans cette liste. L’approche de ce sommet est assez fastidieuse par rapport aux sommets d’Equateur, étant donné que les deux camps de base ne sont accessibles qu’après plusieurs jours de randonnée via le Trek de Santa Cruz et le Trek du camp de base de l’Alpamayo. Six itinéraires conduisent à ce sommet, qui est l’un des plus remarquables.

Découvrez nos circuits au Pérou et en Equateur !
Auteur : Michael Grubinger Traduction : Samantha Bilski

Share Button

5 commentaires à “Alpinisme en Amérique du Sud : Top 10 des sites d’alpinisme au Pérou et en Equateur”

  1. Keep on writing, great job!

  2. Therrillion says:

    Parfaite cette petite synthèse ! Très bon teasing avec tous ces sommets !

  3. Laurent says:

    Merci pour le partage, le Pérou est vraiment un pays que j’aimerai découvrir, je n’entends que de belles choses 🙂

    • Fabian Rojas says:

      Merci pour votre commentaire ! N’hésitez pas à sauter le pas et à nous contacter si vous voulez avoir plus d’informations sur le sujet. Voici le numéro de téléphone de Mathilde Arnod, votre conseillère voyage pour le Pérou : 09 70 44 55 60. Vous pouvez la contacter du lundi au vendredi de 14h à 21h. En espérant avoir de vos nouvelles !

  4. Albert says:

    Site très intéressant pour un passionné de l’alpinisme et de l’Amérique du sud. Les photos font juste rêver

Laisser un Commentaire

Suivez-nous !

Chercher

Vous aimerez aussi...

Equateur Galapagos 21j.

Tweeter @viventura_fr

viExplorer

Equateur Galapagos 21j.

21 jours, incl. vols inclus
Tout l'Equateur
  • 3 îles de l'archipel des Galapagos
  • Les volcans Cotopaxi et Chimborazo
  • Forêt amazonienne
  • Le train mythique 'Nariz del Diablo'

à partir de 4190 EUR