Fête des lumières à Lyon... et en Colombie !

Ecrit par Mathilde Arnod s 4 déc. 2014 14:33:54

Les lyonnais parmi vous le savent bien : ce week-end, la ville s'illuminera de mille feux, la foule envahira les rues de la ville et les pans de la colline de Fourvière. Ça y est, c'est la fête des lumières !

Cependant, les lyonnais ne seront pas les seuls à brandir lampions et flambeaux : à Bogota, Medellin et partout en Colombie villes et villages se pareront de lumières et de couleurs.

 

Mais d'où nous vient cette tradition que l'on retrouve à l'autre bout du monde ?

À Lyon, la fête des lumières trouve son origine en 1852. Cette année-là s'achève la restauration de l'église de la colline de Fourvière dédiée à la Vierge Marie. On choisit de poser la dernière pierre le 8 décembre, journée de célébration de la Sainte Vierge depuis le Moyen-Âge. À cette occasion, les habitants de la ville installent des bougies à leurs fenêtres pour rendre hommage à leur bienfaitrice. La fête des lumières est née !

 

En 1854, un deuxième évènement rend la fête des lumières internationale : le pape Pie IX proclame le 8 décembre le dogme de l'Immaculée Conception. La veille, il fait éclairer le dôme principal de la Basilique Saint-Pierre du Vatican. Encore une fois églises et maisons s'illuminent pour remercier la Vierge Marie.

Au fil des années cette commémoration évolue et en Colombie la nuit du 7 décembre est de nos jours une des festivités les plus importantes de l'année.

fête des lumières Colombie lampions copyright Luz Adriana Villa Nuit des Bougies en Colombie © Luz Adriana Villa

 

La Noche de las Velitas (Nuit des Bougies) marque en Colombie le début des festivités de décembre. On se réunit en famille pour faire briller salons, balcons et jardins. Il faut montrer le chemin à la Vierge Marie pour qu'elle vienne bénir le logis familial. Alors, dès la nuit tombée, les rues sont bien vite bordées de bougies et de lampions multicolores. Chaque bougie allumée est l'occasion de faire un vœu ou une prière pour un de ses proches.

Même si son caractère religieux est encore très présent, cette nuit de festivités est surtout pour les colombiens l'occasion de faire la fête en famille, avec les gens du quartier, ou même au milieu d'une foule d'autochtones et de touristes. À Bogota, dans la capitale, on se réunit sur la place Simon Bolivar. L'an dernier plus de 80.000 personnes s'y sont retrouvées, et leur multitude de lampions a fait briller la place principale comme jamais.

À Villa de Leyva, la fête des lumières est depuis plusieurs années l'occasion d'un concours de feux d'artifice. Hauteur, couleurs, effets pyrotechniques et sonores : les spécialistes rivalisent de splendeur pour le plus grand plaisir de petits et grands.

feux d'artifice copyright Juan Ramon Rodriguez Sosa Les festivités se prolongeront jusqu'au bout de la nuit © Juan Ramon Rodriguez Sosa

 

Comme toujours en Colombie, la musique et les bons plats font partie de la fête, et une fois les enfants couchés on danse toute la nuit, voire même jusqu'au lendemain matin. Pour beaucoup, la Noche de las Velitas est même plus longue que celle du jour de l'An !

 

Saviez-vous qu'on retrouvait la fête des lumières bien au-delà des terres lyonnaises ?

Et pour tous ceux qui seront à Lyon ce week-end : serez-vous prêts à rivaliser avec l'esprit fêtard des colombiens et à faire, vous aussi, la fête jusqu'au bout de la nuit ?

 

Tags: A savoir !, Événements, Colombie

Share
Plus d'articles

Abonnez-vous