0176340057

Lundi-vendredi : 14h-22h
Appelez un conseiller

La Coca : une tradition andine ancestrale

0 Flares 0 Flares ×

COCA“La feuille de coca n’est pas une drogue !” Si vous voyagez en Bolivie, vous aurez l’occasion de voir cette phrase sur les T-shirt souvenirs à l’effigie de la fameuse feuille de coca. Souvent assimilé à la cocaïne en Europe, la feuille de coca est une plante sacrée pour les peuples andins, et ce depuis plusieurs siècles. Sous l’empire Incas, elle était considérée comme un cadeau sacré des dieux. Pour de nombreuses civilisations andines, son usage était présent dans tous les aspects de la vie quotidienne, que ce soit dans l’art, l’économie, la religion ou  la médecine.


Coca vient de la langue Aymara “q’oka” et signifie “aliments pour les travailleurs”. Depuis dès milliers d’années, la coca est un élément fondamental de la vie quotidienne et des rituels religieux. Son utilisation remonte à près de 5000 ans. Une légende andine raconte que la déesse de la lune,”mamá Killa”, a répandu l’arbuste sacré sur ordre du dieu du soleil “Inti” afin que ses feuilles puissent soigner les maladies, la fatigue, la soif et la faim de son peuple et lui donner force et vitalité.

Depuis plusieurs siècles, la feuille de coca est utilisée pour prévoir l’avenir ainsi que lors de cultes religieux. De nos jours encore, elle est utilisée dans les Andes au Pérou et en Bolivie pour faire des offrandes aux divinités et voir le futur. Lors d’un rituel de prédiction, le chamane (“Paqo” en langue Quechua) demande le nom du visiteur, le but de sa venue et exécute ensuite une prière aux esprits protecteurs des montagnes (“Apus”). Il lève 3 feuilles de coca, souffle en direction des montagnes mentionnées dans son oraison et jette une poignée de feuilles de Coca sur un tapis de couleurs (“Unuka”). Il observe et lit la position des feuilles et commence le dialogue avec le visiteur.

En dehors des croyances et pratiques religieuses, la feuille de coca possède de nombreuses vertus alimentaires. Traditionnellement mastiquée par les travailleurs pour combler la faim et la soif, elle comporte plus de valeurs nutritionnelles que la plupart de nos aliments courants. Très riche en vitamine A, elle fournit des protéines, du fer, des glucides en bonne quantité ainsi que des vitamine B1 et B2. De nos jours, de nombreux travailleurs boliviens et péruviens continuent de la mâcher. Vous apercevrez certainement au cours de votre voyage de nombreux personnes avec une joue plus gonflée que l’autre. Non, ce n’est pas une déformation physique mais bien des “mastiqueurs” de coca !

Si vous voulez en savoir plus sur la feuille de Coca, nous vous recommandons fortement la visite du <a href=”http://www.viventura.fr/voyage-bolivie”target=”blank”>musée de la Coca</a> lors de votre passage à La Paz. Très instructif, vous saurez tout sur la Coca, son histoire, sa composition, ses apports physiologiques ainsi que son produit dérivé toxique, la Cocaïne.

[CSSBUTTON target=”http://www.viventura.fr/voyage-bolivie” color=”006228″ textcolor=”FFFDEE”]Visitez les Andes avec viventura[/CSSBUTTON]

Share Button

2 commentaires à “La Coca : une tradition andine ancestrale”

  1. dany says:

    La oja de coca no es drogua,
    C’est marqué sur mon T-shirt acheté à La Paz.
    Il y a effectivement quasi autant de différence entre la feuille de coca & la cocaïne qu’entre une tisane de camomille & de l’héroîne.
    Maté de coca, une vrai panacé pour moi lorsque je suis ds les Andes.
    viva la oja de COCA
    No la cocaine

Laisser un Commentaire

L'Auteur

Viventura Reisen

viventura
viventura ist dein Spezialist für Rundreisen in Südamerika und bietet innovative Abenteuerreisen zu einem top Preis-Leistungs-Verhältnis. Dank einem Direktvertrieb und den exklusiven Büros vor ... En savoir plus sur l'auteur...

Suivez-nous !

Chercher

Vous aimerez aussi...

Pérou Bolivie Chili 27j.

Tweeter @viventura_fr

viExplorer

Pérou Bolivie Chili 21j.

21 jours, incl. vols inclus
La trilogie andine
  • Cuzco & Machu Picchu
  • Salar d'Uyuni & Sud Lipez
  • Les lignes de Nazca
  • Désert d'Atacama

à partir de 3690 EUR