0176340057

Lundi-vendredi : 14h-22h
Appelez un conseiller

Colombie: les 10 immanquables

0 Flares 0 Flares ×

1. La côte Pacifique :

2008_12050124_smallUne fois à bord de l’avionnette me menant à Nuqui, j’attendais avec impatience que les nuages se dissipent pour laisser place au panorama exceptionnel de la côte Pacifique : la forêt en arrière plan, et en face de la côte, une multitude de petites îles densément couvertes d’arbres et de palmiers. Cette joie se faisait plus intense encore après l’accueil chaleureux de Pozo, chargé de me mener au Lodge de Cantil, qui me reçu avec une accolade et un « hola nic-coooo » puis d’un «bien bieeeen » quand je l’interrogeai sur son état de forme. Ce sourire qui m’accompagna durant les 45 minutes du vol ne disparaîtra que lors du trajet retour. Le trajet en bateau jusqu’à Cantil est la première attraction: longeant la côte, nous sentons le vent et l’éclat des vagues nous rafraîchir le visage. L’accueil chaleureux reçu à l’aéroport se renouvela à Cantil; Bety, Nena et ses amies nous attendent sur le ponton avec des limonades fraîches!… Le service sera du même acabit pour les jours qui suivront… Une délicieuse salade de fruits sur la terrasse au réveil et une limonade fraîche au retour des promenades. Au crépuscule, les lampes à pétrole s’allument et les lits se couvrent de moustiquaires. Je partage mon temps entre promenades au village et excursions en forêt. De plus, je profite de ce qui est, pour moi, la meilleure nourriture de Colombie. Cantil est l’un des paradis que compte le pays où vous aurez toujours le sourire ! Une destination merveilleuse!

2. Le marché artisanal d’Usaquén :

66359Quiconque est friand, comme moi, d’artisanat ne peut visiter Bogota sans se rendre au marché aux puces d’Usaquén. Situé sur la 7ème avenue, une des routes principales de l’itinéraire cycliste, la visite de ce marché se combine parfaitement avec une excursion en vélo. Usaquén est un quartier romantique de Bogota dans lequel le temps semble s’être arrêté. En effet, Usaquén qui fut « avalé » par la ville dans les années 80, a conservé une atmosphère de village. Son calme, ses petites maisons colorées, son parc typique, et sa belle église, lui confère un caractère particulier. Vous pourrez profitez d’une après-midi de soleil aux terrasses de bars et restaurants typiques situés autour du quartier. Je me rends presque chaque semaine au marché, j’y ai bien sur mes coins favoris, comme celui de Wilson, qui réalise, du cadre à la photo, de magnifiques tableaux uniquement à partir de feuilles séchées, graines et autres matériaux naturels… Sa voisine, Paloma, produit des colliers à base de pelures d’oranges séchées ; qui ont l’avantage d’être à la fois esthétiques et parfumés. Il y a aussi Yesid et son épouse qui fabriquent de magnifiques objets (à base de pelures d’oranges : avions, montgolfières et autres… Le marché artisanal aux puces offre bien d’autres attractions, mais ces trois la valent vraiment la peine d’être visités.

3. Les visages de la Colombie :

2638590931_75af2e6641Si un pays regroupe un panel de faciès illimité, c’est bien la Colombie ! De nombreuses cultures composent ce pays où la joie de vivre et l’amabilité des gens vous surprendra. Beaucoup de visiteurs se demandent comment cette joie de vivre est possible avec les problèmes auxquels est confronté le pays. Les réponses, vous les trouverez en parlant avec ceux ayant vécu personnellement le conflit colombien. Dans le projet de Bogotá « Exito Verde » soutenu par la fondation viSozial, travaillent de nombreuses personnes ayant fuit le conflit ou ayant été déplacées. Carmen, Guillermina et les autres femmes racontent volontiers leurs vies et partagent leurs souvenirs. Chaque fois que je visite le projet, je suis rempli d’émotion et de forces. Ces personnes m’ont enseigné à quel point la vie est belle.

4. Ajiaco :

15825A quoi ressemble un colombien ? Quel est le plat typique de Colombie ? Il n’est pas facile de répondre à ces questions étant donnée la diversité culturelle et topographique du pays. En effet, la Colombie comporte plus de 60 ethnies différentes: déserts, forêts, jungles, montagnes, océans… De ce fait, le pays dispose d’une grande diversité de plats. Alors à la question : « quel est le plat typique ? », je répondrai : «tout dépend de la région». Les gens de l’altiplano préfèrent les soupes ou les ragoûts ; les gens de la côte sont plus friands de poissons et de fruits de mers… Un plat typique de l’altiplano est «l’Ajiaco Santafereño », une soupe délicieuse… A l’origine, «l’Ajiaco » était un plat des indiens Muiscas à base de piment, un de leur aliment de base. A leur arrivée, les « conquistadors » espagnols décrétèrent que le piment excitait trop les indiens ; ainsi, la légende dit qu’ils l’interdirent et qu’ils le remplacèrent par les câpres et de la crème. Ils ajoutèrent également trois variétés de pommes de terre, du mais, du poulet et les « guascas », épices qui donne au plat cette saveur si particulière. Je vous recommande fortement de gouter ce plat quand vous serez à Santa Fe de Bogotá.

5. Sortie dominicale :

fresasLe week-end en Colombie, c’est l’occasion de se promener… surtout pour les habitants de Bogotá qui en profitent pour se détendre à la campagne et oublier le stress du quotidien. C’est aussi l’occasion de flatter le palais, chose que nous n’avons pas le temps de faire la semaine. La périphérie de Bogotá est pleine de restaurants et d’endroits pour s’adonner aux plaisirs culinaires. Nous vous recommandons fortement une sortie à Tabio, situé à 40 minutes de Bogotá. Vous pourrez y goûter le «rôti de bœuf » et savourer un délicieux désert à la fraise… Sans parler de la viande de veau grillée à la manière d’un steak accompagné de pommes de terre, de bananes grillées, guacamole et piment. Les fraises proviennent de la de Bogota qui fournit des fraises fraîches toute l’année, peut être grâce au soleil abondant ou à l’environnement de la campagne, ou alors à la combinaison des deux… En tout cas, rien de tel que ces fraises pour vous aiguiser l’appétit. Que diriez-vous d’un « Merengon » ? Il s’agit de deux couches de meringues garnies de crème de fraises ou de guanabanas. Et quel bonheur de pouvoir ensuite profiter d’eau thermale pour éliminer les calories emmagasinées, enfin… presque toutes. Par ailleurs, vous pourrez profiter d’une agréable balade dans les rues coloniales parsemées de magasins d’artisanat. Quand s’il s’agit de brûler des calories, pourquoi ne pas aller danser le tango dans un restaurant typique? Les employés du restaurant sont aussi les professeurs de danse, ainsi, il est possible de prendre un cours à n’importe quel moment. Comment y arriver ? En bus ou en taxi, le ticket de bus de Bogotá à Tabio vous coûtera 4.500 pesos (environ 1.5€) et le taxi entre 80.000 et 100.000 pesos (entre 30 et 40€).

6. Saveurs des Caraïbes :

SDC10703_smallCarthagène, ce n’est plus un secret pour personne, est considérée comme la perle des caraïbes. En dehors du charme de ses rues coloniales et de ses balcons fleuris comme des jardins botaniques, c’est une ville au patrimoine historique riche. Son l’histoire fut écrite par des pirates, pionniers, esclaves ou rois ; lors des nombreuses batailles pour s’approprier les trésors des colonies américaines ; ou encore pour l’indépendance dont le cri républicain résonne encore dans le « Parque Centenario » situé à quelques mètres de la ville fortifiée. Carthagène vit son histoire de perle convoitée des caraïbes. Elle vit également son allégresse et sa joie du soleil caribéen. Quel meilleur endroit qu’une promenade sur la muraille pour se plonger dans l’esprit des caraïbes au moment du coucher du soleil lorsque la ville est baignée dans la lumière dorée ? Ceux qui désireront accompagner ce spectacle d’un savoureux cocktail se laisseront guider par les ondes musicales et trouveront sur leur chemin le « Cafe del Mar ». Et après un peu de repos, la salsa bien sûr ! Nous sommes tout de même dans les caraïbes ! Mention spéciale pour le bar « Havana » situé dans la rue historique de la « Media Luna », ouvert de Jeudi au Dimanche avec musique en live à partir de 23h.

7. Soleil et plage – Capurganá :

P1000253_smallAller à Capurganá n’est pas difficile : il est possible d’y aller en avion directement de Medellin, ou alors via Apartado pour finir le voyage en bateau jusqu’à Capurgana. La « ruta », comme les gens l’appelle là-bas, peut durer deux heures voire un peu plus si la mer est agitée. Les doutes commencent en tentant de localiser Capurganá : est-ce facile de trouver ce coin perdu du golfe de Uraba ? y a-t-il un aéroport ? La forêt, les montagnes de Daren, la frontière avec le Panama… Oui, il y a un aéroport, caché entre les arbres ; après quelques manœuvres pour prendre la position d’atterrissage, la piste apparaît, puis le village et le bleu intense de la mer. Il n’y a pas de voiture à Capurganá, par contre il y a un service de taxi… je ne vous en dit pas plus, la surprise vaut la peine ! Quoi d’autre ? Soleil, mer et plages pour prendre du bon temps. Au village, vous trouverez deux hôtels, mais nous vous recommandons de loger dans la crique « Aguacate » dans les cabanes du « Bahia Lodge ». Entre les palmiers et la mer, à 15 minutes en bateau du village ou à 1h30 à pied, vous vous sentirez comme Robinson Crusoe. Vous aurez la sensation d’être dans l’endroit le plus reculé de la terre. Le soir, le repas est servi sur la plage, à la lumière des chandelles et du ciel étoilé, avec en fond sonore, le bruit des vagues sur les rochers… la douceur des caraïbes. Vous pourrez vous baigner dans la crique voisine ou voyager en bateau jusqu’à Sapzurro, dernier village de Colombie avant le Panama. A Sapzurro, c’est plage de sable blanc et manguiers à perte de vue. Cependant, la plupart des touristes marchent au sommet de la colline pour arriver à la frontière panaméenne. Du sommet, on aperçoit les plages de sable blanc de Sapzurro d’un côté, et de l’autre les plages couleur miel du Panama, plus touristiques. Un séjour à Capurganá peut durer 3 jours et plus pour ceux qui souhaitent prendre du bon temps a la plage. En dehors de la farniente, vous pourrez faire des excursions en forêt, à pied ou à cheval, visiter de charmantes cascades ou embarquer sur un voilier pour quelques jours, pourquoi pas jusqu’à Carthagène?

8. Honda: la chaleur du Magdalena :

IMG_1666_smallLes 1540 km que parcourent le fleuve Magdalena, de son origine dans l’altiplano colombien jusqu’à son embouchure à « Boca de Ceniza » (voisine de Baranquilla) il relate l’histoire de la Colombie. Des cultures précolombiennes à la quête de l’or des conquistadores, des remous d’une république naissante aux terribles guerres des gangs entre narcotrafiquants, mais aussi les rêves et espérances d’un peuple courageux qui croit en l’avenir des ses vallées fertiles. Un fleuve coulant depuis qu’existe la mémoire qui a unit Il relie des régions aussi différentes que la côte caraïbe et les hauts plateaux andins. Le « Magdalena » se prête donc aux légendes, comme celle de Fermin Daza et Florentino Ariza navigant jusqu’à la fin des temps sans pouvoir s’arrêter dans un port. Honda, dernier port avant que les failles géologiques n’empêchent la navigation est une ville historique. Lorsqu’il n’y avait pas encore de routes, le fleuve était le seul moyen d’aller de Bogotá vers l’intérieur du pays jusqu’à Baranquilla, Carthagena et Santa Marta. Honda était aussi importante que Carthagène elle-même. Les espagnols craignaient tellement l’invasion anglaise par le fleuve Magdalena qu’ils fortifièrent Honda pour la défendre à tout prix. L’architecture de la ville reste, aujourd’hui encore, marquée par la présence militaire et l’ancienne prospérité économique du port commercial. On remarque très vite l’importance de la pêche à Honda, beaucoup de ses habitants vivent sur les berges du fleuve grâce à l’abondance de poissons. La « subienda », la remontée des poissons en amont qui a lieu chaque année de Mars à Avril revêt une importance toute particulière. Fatigués par le trajet parcouru, les poissons se reposent à Honda avant de prendre à nouveau le courant. A cette époque de l’année, le fleuve est plein de poissons et Honda est rempli de pêcheurs qui affluent de toute la Colombie. La pêche s’effectue de jour comme de nuit. Honda est également connue pour être l’une des villes les plus chaudes de Colombie. Située à 4 heures de Bogotá, c’est une opportunité de changer de climat le temps d’un week-end prolongé.

9. Un pas élégant typique :

2335022654_928dbbc90aLe cheval a toujours joue un rôle important dans la conquête et la colonisation des pays d’Amérique du Sud. Dans un pays au relief accidenté comme la Colombie, le cheval reste un moyen de transport important. En plus d’être utile, le cheval et le dressage sont devenus le symbole d’une passion colombienne. Chevaux élégants, brillants et forts, ils sont nobles et très dociles ; la preuve en est que l’un des exercices de dressage est de faire monter le cheval par un enfant d’à peine 5 ans. On rencontre dans tout le pays des expositions ou foires équestres. Chaque fête ou carnaval commence par un défilé auquel assistent des centaines de passionnés. C’est un régal pour les amateurs de pouvoir observer l’élégance et la noblesse d’un animal qui porte son cavalier sans le secouer, comme s’il était sur un nuage. Il n’y a pas de manière plus colombienne de visiter le pays qu’à cheval. Dans chaque village, vous pourrez louer des chevaux qui, bien que n’étant pas de « paso Fino » sont dociles et faciles a monter.

10. Jus de fruits : saveur et santé

SDC10607_smallPour conclure cet article, j’aimerais vous faire partager ma passion pour quelque chose de très colombien: les jus de fruits. Quiconque est allé en Colombie se souvient de la variété de ses jus de fruits. Nous ne pouvons vous en recommander un en particulier, c’est une question de goût : fruit de la passion, “guanabana”, jus de citron frais, jus de papaye, mûre, pastèque, mangue, ananas, “borojo” et  “lulo”… ou mélange de tous ces fruits… simplement pour vous rappeler que la Colombie est aussi le pays des jus de fruits tropicaux.

Si vous avez eu l’occasion de découvrir la Colombie, faites nous partager votre expérience et vos impressions; sinon découvrez les superbes voyages que vous propose viventura.

[CSSBUTTON target=”http://www.viventura.fr/voyage-colombie” color=”006228″ textcolor=”FFFDEE”]Découvrez la Colombie avec viventura![/CSSBUTTON]

Share Button

Laisser un Commentaire

L'Auteur

Viventura Reisen

viventura
viventura ist dein Spezialist für Rundreisen in Südamerika und bietet innovative Abenteuerreisen zu einem top Preis-Leistungs-Verhältnis. Dank einem Direktvertrieb und den exklusiven Büros vor ... En savoir plus sur l'auteur...

Suivez-nous !

Chercher

Vous aimerez aussi...

Colombie Panama 20j.

Tweeter @viventura_fr

viExplorer

Colombie 21j.

21 jours, incl. vols inclus
La Colombie du nord au sud
  • Carthagène, la perle des Caraïbes
  • Parc national Tayrona /Région caféière
  • Parc archéologique de San Agustin
  • Désert de la Tatacoa

à partir de 3650 EUR